Sheila Lichacz biographie

Sheila Lichacz est née en 1942 en République du Panama, à Monagrillo. Elle a obtenu sont diplôme à l’université du Lac à San Antonio en 1965 qui s’est poursuivi par une maitrise en éducation. Sheila Lichacz commence à peindre en 1976. Ce n’est qu’en 1995 qu’elle devient Ambassadeur de la République du Panama.

Sheila Lichacz a du se battre pendant quatorze ans contre des tumeurs cérébrales. 25 ont pu être supprimées, mais il en reste tout de même 9. Ce sont certainement grâce à elles que l’artiste a pu réaliser ces triomphes et lier à jamais l’ouvre d’art et la foi. Sheila Lichacz peint ses croyances et ces souvenirs précolombiens sur des toiles parfois très grandes, comme par exemple « Cana is forever » qui mesure 46 pouces pour 96 pouces (116 centimètres pour 243 centimètres). L’artiste panaméenne est devenue l’ambassadrice de l’art au sens large grâce à ses travaux qui exploite l’énergie émotionnelle de l’art précolombien et du Nouveau Testament.

Les toiles de l’artistes surprennent tout le monde de part leur simplicité et la force émotionnelle qu’elles dégagent. Inspiration spirituelle de la vie, travail de la nature pour façonner les êtres vivants, … Toutes les peintures et œuvres  de Sheila Lichacz représentent une évolution de la naissance à la maturation de l’Etre.

Les peintures de poterie sont largement représentées dans les tableaux de Sheila Lichacz, des poteries de plus de 1000 ans montrant l’évolution et laissant une trace de l’évolution au lieu de retourner à la poussière à tout jamais.
Avant de peindre ces poteries, Sheila Lichacz se souvient avoir jeté quelques morceaux dans la petite rivière qui serpentait dans son ranch familial de la Santa Maria. Des morceaux de vestiges historiques d’anciennes civilisations qui vivaient certainement là avant l’arrivée des Espagnols au 16ème siècle. Après elle a recueilli ses petits morceaux pour admirer leur forme sans pour autant savoir qu’un jour ils deviendraient l’œuvre de sa vie et le thème principal de ses peintures. L’histoire veut que Monagrillo soit le berceau de la poterie au Panama et être même pour toute l’Amérique Latine, en 8000 avant Jésus Christ.


Sa peinture la plus connue fait maintenant partie de la collection permanente au Sanctuaire du premier miracle à Canna en Galilée.